Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/08/2009

Aux USA : Un impôt pour lutter contre l'obésité ?

lu sur :

http://www.lesechos.fr/info/france/02087114279-un-impot-pour-lutter-contre-l-obesite.htm

 

Un impôt pour lutter contre l'obésité

[ The Economist 03/08/09  ]

Les Etats-Unis veulent serrer la ceinture des obèses. « The Economist » revient cette semaine sur l'impôt sur la consommation des boissons sucrées à l'étude au Congrès américain. La taxe sur les cigarettes permet déjà à l'Etat de supporter le coût des soins médicaux liés au tabagisme, et ­d'inciter les fumeurs à arrêter. Pourquoi ne pas appliquer un tel raisonnement à la « junk food » ? L'argent ainsi récolté permettrait de couvrir les dépenses de santé entraînées par l'obésité et la population serait incitée à vivre plus sainement. C'est sur ce principe que s'appuie la proposition de l'Urban Institute, un « think tank » de Washington, qui veut créer un impôt de 10 % sur les barres chocolatées, sodas et autres chips. L'obésité touche un adulte sur trois aux Etats-Unis, 15 % de plus qu'en 1980.

Le nouvel impôt permettrait de combattre ce problème de santé publique, mais pas seulement. Il pourrait rapporter jusqu'à 50 milliards de dollars par an, de quoi par exemple financer le projet d'extension de la couverture maladie. En théorie, le projet est en tout point désirable pour Washington : réduction des coûts de prise en charge des obèses, augmentation des recettes fiscales et diminution de l'obésité. Mais l'effet de ces taxes sur les ­habitudes alimentaires reste encore à prouver, estime l'hebdomadaire. Le lien entre malbouffe et surpoids n'est pas aussi direct que celui entre cigarette et maladies pulmonaires. L'obésité résulte aussi de la sédentarité ou du patrimoine génétique. En outre, il est prouvé que seuls les petits consommateurs de fast-food réduiraient leur consommation en cas de hausse des prix. « The Economist » semble croire qu'une taxe sur la « junk food » remplirait les caisses de l'Etat plus sûrement qu'elle ne viderait les fast-foods.

------------------

Commentaire :

Manifestement "Les Échos" sont contre ce genre de taxe. Le lien entre malbouffe et obésité est avéré, contrairement au commentaire de l'article. Ainsi l'obésité atteint même des pays du tiers-monde, où il revient moins cher d'acheter des sucreries pour calmer sa faim que de se nourrir normalement.