Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/03/2015

Qui est aux commandes au Congrès nord américain ?

à lire sur le Monde diplo :

Netanyahou, président de la droite américaine ?

par Serge Halimi
 

Il y a une vingtaine d'années, un ancien candidat républicain à l'élection présidentielle américaine avait comparé le Congrès des Etats-Unis à un « territoire israélien occupé ». En 2015, il est devenu inimaginable qu'un dirigeant républicain s'exprime avec autant de perfidie. M. Benyamin Netanyahou et ses idées s'imposent en effet sans résistance et sans effort dans le cénacle des parlementaires de Washington. Ils rencontrent davantage d'opposition... à la Knesset israélienne.

La chose ne s'explique pas uniquement par une majorité républicaine dans les deux chambres du Congrès, car les démocrates - et M. Barack Obama lui-même - ne refusent presque jamais rien à la droite israélienne et à son puissant lobby, l'AIPAC. Défendant devant celui-ci la cause du président des Etats-Unis et de son administration, Mme Samantha Powers, ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, vient de rappeler que, ces six dernières années, le président Obama avait consacré 20 milliards de dollars à la sécurité d'Israël.

Néanmoins, en partie pour des raisons religieuses liées à la prégnance chez les évangélistes les plus conservateurs de théories fumeuses sur l'Apocalypse, en partie parce que le Parti républicain, comme l'actuel premier ministre israélien, adore décrire un Occident encerclé d'ennemis (en général musulmans) afin de justifier des interventions armées plus nombreuses et des dépenses militaires plus plantureuses, M. Netanyahou est devenu le héros de la droite américaine, son Winston Churchill. Celui qu'elle aimerait avoir comme chef d'Etat plutôt que l'actuel locataire de la Maison Blanche, un homme qu'elle exècre au point de douter sans cesse de son patriotisme, voire de la nationalité américaine inscrite sur son passeport (...)

Lire la suite de cet article de Serge Halimi :

Netanyahou, président de la droite américaine ?

Les commentaires sont fermés.