Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/10/2014

Israël compromet la création d'un Etat palestinien‎

lu sur :

Israël compromet la création d'un Etat palestinien - http://​www ...

www.france-palestine.org/Israel-compromet-la-creation-d-un
 

Israël compromet la création d’un Etat palestinien

Le Monde, lundi 6 octobre 2014

Benyamin Néta nyahou passe pour être un homme politique de statu quo. Quand il s’agit de la recherche de la paix, le premier ministre israélien n’aurait qu’un programme : geler la situation en l’état, enterrer poli ti quement toute ten tative de négo ciation sérieuse avec les Pales ti niens. Rien n’est plus inexact.

M. Néta nyahou vient encore de prouver qu’il avait un pro gramme, pour suivi avec assi duité : déve lopper sans cesse plus avant les implan ta tions israé liennes en Cis jor danie et dans la partie arabe de Jéru salem. Autrement dit, empêcher phy si quement la pos si bilité d’un Etat palestinien.

La semaine der nière, le gou ver nement de droite que dirige « Bibi » Néta nyahou a donné son accord à la construction de 2 610 unités de logement dans une partie très dis putée de Jérusalem- Est. Cette nou velle implan tation rendra très dif ficile, sinon impos sible, d’aller vers un règlement de paix fondé sur la solution dite « des deux Etats » : un Etat pales tinien aux côtés d’Israël. L’ensemble prévu va séparer les Pales ti niens de Jéru salem du reste de la Cis jor danie, brisant la conti nuité entre la Ville sainte et le ter ri toire qui pourrait accueillir l’essentiel d’un Etat palestinien.

L’annonce de ce pro gramme immo bilier est inter venue mer credi 1er octobre, le jour même où M. Néta nyahou, de retour de l’Assemblée générale de l’ONU, à New York, était reçu à Washington par le pré sident Barack Obama. Il n’est rien sorti de cet entretien, sinon un com mu niqué rageur de la Maison Blanche dénonçant la der nière décision du gou ver nement israélien. Celle- ci « empoi sonne l’atmosphère » et « conduit à s’interroger sur la sin cérité de l’engagement d’Israël à arriver à un règlement négocié, paci fique, avec les Pales ti niens », a dit la pré si dence américaine.

La Maison Blanche aura rarement condamné aussi clai rement la poli tique du gou ver nement Néta nyahou. Elle avait impli ci tement déjà reconnu que la colo ni sation continue était à l’origine de la rupture, en avril, de la médiation entre Israé liens et Pales ti niens à laquelle le secré taire d’Etat, John Kerry, s’est efforcé durant neuf mois.

Deux jours plus tôt, à l’ONU, le premier ministre avait assimilé le Hamas au groupe dji ha diste dit « Etat isla mique » – une manière d’exclure à l’avance toute pos si bilité de négo ciation entre Israël et un gou ver nement pales tinien d’unité repré sentant à la fois le Fatah et le Hamas. Il avait aussi fait part de toute sa méfiance à l’égard des négo cia tions nucléaires en cours avec l’Iran – qua lifié d’un des pays les plus dan gereux du monde.

Sans doute était- ce là sa manière de répondre à M. Obama qui, quelques jours plus tôt à la même tribune, avait fait cette remarque attristée : « La vio lence qui sub merge aujourd’hui la région [le Moyen- Orient] conduit trop d’Israéliens à aban donner le dif ficile chemin de la paix [avec les Pales ti niens]. Ce devrait être un sujet de réflexion en Israël. »

Benyamin Néta nyahou est assuré d’un soutien sans faille au Congrès amé ricain, notamment du côté des répu bli cains. Ceux- là s’apprêtent à élargir encore leur majorité à la Chambre des repré sen tants et peut- être à gagner le Sénat lors du scrutin légis latif de mi- mandat, le 4 novembre. Le premier ministre profite de la fai blesse de Barack Obama. Pour para phraser ce dernier, cela devrait être un sujet de réflexion à la Maison Blanche.

Les commentaires sont fermés.