Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/09/2014

Il y a 50 ans, Marthe Gautier découvrait la trisomie 21

Ce que tout le monde savait dans le milieu de la recherche médicale.

Une injustice est enfin réparée.

----------------

lu dans la revue de presse de l'INSERM.

Le rôle reconnu de Marthe Gautier dans la découverte de la trisomie 21

Un avis publié le 14 septembre par le comité d’éthique de l’Inserm estime que la découverte de la trisomie 21 « n’aurait pu être faite sans les contributions essentielles de Raymond Turpin et Marthe Gautier », souligne La Croix

Jusqu’en 2009 cette découverte été attribuée à Jérôme Lejeune. Le comité d’éthique, qui revient sur l’histoire de cette découverte, explique dans son avis que Marthe Gautier, travaillant dans un laboratoire de l’hôpital Trousseau sous les ordres du Professeur Raymond Turpin, « constatera que les cellules de ‘‘mongoliens’’ ont 47 chromosomes, alors que les témoins en ont 46 ». Selon le comité, « vu le contexte à l’époque de la découverte du chromosome surnuméraire, la part de Jérôme Lejeune dans celle-ci a peu de chance d’avoir été prépondérante ».

Affaire+Marthe+Gautier+et+règles+publication.pdf

extrait de l'avis du comité d'éthique :

3) L’histoire des découvertes n’est pas identique à l’histoire des sciences, et les processus 

de validation des connaissances restent très différents. L’approche technique est une 

condition nécessaire à la découverte - rôle clé de Marthe Gautier ; mais bien souvent il faut la prolonger pour en faire émerger la reconnaissance - contribution première de Raymond Turpin et par la suite de Jérôme Lejeune. La découverte de la trisomie n’ayant pu être faite sans les contributions essentielles de Raymond Turpin et Marthe Gautier il est regrettable que leurs noms n’aient pas été systématiquement associés à cette découverte tant dans la communication que dans l’attribution de divers honneurs. 

 
Retrouvez l’avis du comité d’éthique sur le site de l’Inserm (Septembre 2014)

La Croix, 25/09

Les commentaires sont fermés.