Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/02/2013

Enquête sur les sondeurs favoris de la Sarkozie et de la SNCF ?

Voici un article paru dans le Monde daté du 19/2/2013, page 9 :

enquête.png

 

 

 

que je n'ai pas encore réussi à trouver intégralement sur internet

Ci-dessous le résultat de mes recherches :

Le Monde - Enquête sur les sondeurs favoris de la Sarkozie et de la ...

www.pressdisplay.com/pressdisplay/viewer.aspx?issue...
il y a 5 jours ... Inutile de demander aux communicants et autres stratèges de l'opinion l'identité de leurs clients : ils répondent toujours d'un silence ...
------------
http://www.fif.asso.fr/index.php/nos-publications/synthese-presse/item/127220-enquete-sur-les-sondeurs-favoris-de-la-sarkozie-et-de-la-sncf

Enquête sur les sondeurs favoris de la Sarkozie et de la SNCF
19/02/2013 - Le Monde - p. 9
 

Le Cabinet de conseil a connu une ascension fulgurante grâce à ses liens avec M. SARKOZY et les grands patrons.

----------------

http://french.china.org.cn/autreshorizons/2013-02/19/content_28000789.htm
les surlignages sont de moi
Revue de la presse française
 
Voici les principales informations de journaux nationaux français parus mardi :

Le Monde
Enquête sur les sondeurs favoris de la Sarkozie et de la SNCF
Inutile de demander aux communicants et autres stratèges de l'opinion l'identité de leurs clients : ils répondent toujours d'un silence réprobateur. Le privilège de conseiller les puissants - qu'ils soient politiques ou patrons du CAC 40 - impose une stricte confidentialité. Depuis qu'ils ont quitté la direction générale d'Ipsos en 2007 pour créer leur société de conseil, Alain Peron et Pierre Giacometti, le sondeur qui pendant des années commenta à la télé nos soirées électorales, ne dérogent pas à la règle. Mais voilà quatre fois en quatre ans que la Cour des comptes évente leurs secrets en pointant des marchés conclus avec leur société sans aucune mise en concurrence. Et éclaire du même coup les prospères affaires d'un des cabinets incontournables du secteur. Dans sa dernière livraison, la Cour décortique les opérations de communication "dispendieuses" de la SNCF. "Près de 5 millions d'euros" ont ainsi été versés entre 2008 et 2012 "à la société GiacomettiPeron et associés". Les deux anciens sondeurs ont eu beau envoyer six caisses de documents cet été pour justifier quatorze contrats, dont celui attribué à Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, et son proche entourage (quelque 700 000 euros par an), les magistrats se sont une nouvelle fois interrogés sur l'absence de "mise en concurrence".
- - -
19/02

 
Giacometti et Peron de nouveau dans le collimateur de la Cour des comptes. Inutile de demander aux communicants et autres stratèges de l'opinion l'identité de leurs clients : ils répondent toujours d'un silence réprobateur.

Les commentaires sont fermés.